retour


avril, mai, juin 2012



Les éditions Les Hauts-Fonds ont été créées à Brest, le 25 mars 2008, par Alain Le Saux, entouré de Marie-Paule Zuate, vice-présidente, responsable de la lecture et de la relecture des manuscrits, et de Didier Pavois, artiste-maquettiste, responsable de la ligne graphique des collections. Celles-ci, au nombre de deux, veulent donner à lire des écritures qui ont conservé tout leur sel, sens et non-sens. À nos yeux (et déjà à ceux de Tzrara), le poème comme le pamphlet ou le texte philosophique proposent encore d'habiter la page purement et simplement. Pour scruter les ciels d'un bleu abrupt, Patrice Beray et Alain Le Beuze nous accompagnent, vigies perspicaces. D’autres ont rejoint l’aventure, qui s’éprouve d’abord humaine, on l’aura compris.



Fondées par Mérédith Le Dez en 2007, les éditions MLD ont choisi de construire un catalogue de littérature, poésie et philosophie. Enrichie de rencontres et expériences professionnelles auprès d'Yves Prié (éditions Folle Avoine) puis de Jean-François Manier et Martine Mellinette (Cheyne Editeurs), Mérédith Le Dez s'est installée à Saint-Brieuc.Sa maison accueille des textes de tous horizons, avec l'objectif de bâtir un catalogue "qui se tienne" dans la durée, autour de cinq collections. La collection Hautes herbes, dirigée par Jean-Marie Berthier, reçoit en poésie la lumière et le cri, l'arbre et son ombre, l'homme et ses mystères. Elle préfère à tous les parfums du monde l'odeur d'une terre mouillée. Neuf titres y sont parus à ce jour, célébrant l'esprit et la formule de cette Maison d'édition de qualité : "Que l'aventure soit belle, et nos livres fervents!"


Photos André Barbé

Du 7 mai au 29 juin 2012, Jean-Christophe Belleveaux sera accueilli par la Maison de la Poésie de Rennes, rencontrera le public et des groupes scolaires et sociaux. Prenant son quartier de printemps au bord du canal Saint-Martin, il se consacrera à l'écriture d'un texte de résidence qui sera publié en 2013. Plusieurs rencontres publiques sont organisées à l'occasion de son séjour à Rennes.



                                                         « (village de) Turki – veille de l'Aïd el Kébir / je suis assis dans la 4 L / drapeau rouge avec le croissant et l'étoile / face à la rue de poussière / et le minaret / (aperçu tout à l'heure derrière les oliviers) / femme en haïk blanc / hommes assis alignés à l'ombre / vent qui soulève les rideaux devant les portes / passage du train dans mon dos (je l'entends) / monde vu entre deux essuie-glace »
(Soudures, etc..., Polder n° 127)      

C'est d'abord un poète du dehors. Quelqu'un qui aime fixer des rendez-vous à ses lecteurs en préférant les inviter à partager les séquences vives du plein air  plutôt que celles qui collent à la pénombre humide d'une arrière-salle. L'endroit idéal pour la rencontre donne sur un océan, sur un minaret, sur une rue où filent vélos et mobylettes ou sur une piste trouée où de rares caravanes  passent encore. Il ne constitue qu'une simple halte dans un voyage  qu'il poursuit bon an, mal an, et dont il note, en poèmes brefs, des signes, des arômes, des couleurs, des odeurs, des  morceaux de paysages ou de conversations en frottant, au préalable, ces émotions sur l'enduit fragile de son propre vécu ...
Ce qui frappe chez ce curieux au regard aguerri, c'est la présence constante des hommes, des femmes, dans un puzzle, un jeu de patience, qu'il invente au fil de ses pérégrinations et où la vie, qui décide de tout, n'hésite pas, fantasque comme elle sait l'être, à casser chaque pièce en mille morceaux. Du coup, celui qui écrit et qui ricoche sur les fuseaux horaires se dérobe toujours un peu plus au regard des autres. Le suivre - et le lire - des ramblas de Barcelone aux rizières de l'Asie du sud-est avec passage rapide à Istanbul ou à Addis-Abeba avant retour chez lui (et redécouverte de scènes plus familières) permet d'ouvrir quelques unes des multiples fenêtres qui éclairent  une œuvre disséminée chez de nombreux petits éditeurs. Il faut aussi, tout dépaysement bu, fouiller entre les lignes et détecter la grande teneur en errance intérieure du poète pour bien saisir les lignes de force d'une écriture qui, entraînée dans une mobilité effrénée, n'en  reste pas moins  chevillée au corps et à ses douleurs. Jacques Josse                                             




 

Le dimanche 27 mai,
l'Atelier Voix "Celui qui lit"
a donné sa première représentation
au kiosque du Thabor
à Rennes


association Culture, arts et lettres des îles (CALI),
village de Toulalan BP 10-29242 Ile d'Ouessant
www.livre-insulaire.fr

 















Vidéo, Jean-claude Leroy


Frédéric Borsei est Président de l’APREM (Association Pour la Recherche et l’Expérimentation Musicale). Il y a une vingtaine d’années il collaborait déjà avec JCB sur une lecture de poèmes d’Antoine Emaz. Borsei a certes donné du banjo, du piano et du trombone à coulisse mais son insatiable curiosité vis-à-vis des sons, de tous les sons l’a conduit rapidement à la musique électroacoustique. Héritier de Pierre Schaeffer, que l’on considère comme le père de la musique concrète, Borsei compose volontiers à partir de « bruits » du quotidien qui lui fournissent une matière sonore qu’il pourra manipuler et organiser au gré de son inspiration.  Belleveaux, Borsei de nouveau en complicité pour cette soirée lecture.








Cette soirée était aussi la dernière de Jacques Josse en tant que Président de la Maison de la Poésie...

Merci Jacques!




Tout au long des deux mois de résidence, Jean-Christophe Belleveaux a rencontré un nombreux public...

 

Rencontre échange et atelier d'écriture
avec des classes de Première L et ES du Lycée Renan de Saint Brieuc
(31 mai 2012)


Rencontre avec la classe de Terminale L du Lycée Jean Macé de Rennes
discussion autour de la poésie de Jaccottet (au programme du bac) 
et de celle de Jean-Christophe Belleveaux!
(1 juin 2012)


 

Rencontre avec notre libraire, Manon, à la librairie Gargan'mots
(8 juin 2012)


Rencontre avec les jeunes du Temps de Possibles, atelier animé par Marilyn Degrenne
(13 juin 2012)


Rencontre avec les jeunes de la classe d'insertion du Lycée professionnel La Champagne de Vitré
(17 et 19 juin 2012)




Le 28 juin, rencontre avec "les gens de la rue"
Association , 6 rue de L'Hôtel Dieu. Rennes