SAISON ACTUELLE (2015/2016)

janvier, février, mars, avril 2016


02/03/16

Ecole des Cloteaux

Lou Raoul

14/03/16

Ecole Jean Moulin

Sandrine Roche

16/03/16

Ecole des Cloteaux

Lou Raoul

16/03/16

Ecole Jacques Prévert

Gwénaëlle Rébillard

22/03/16

Ecole Jean Rostand

Sophie G Lucas

23/03/16

Petit déjeuner poétique Maison de la poésie / Ecole Jacques Prévert

Françoise Biger

24/03/16

Ecole Torigné

Jean Pascal Dubost

25/03/16

Ecole Torigné

Jean Pascal Dubost

30/03/16

Ecole Jacques Prévert

Gwénaëlle Rébillard

30/03/16

Petit déjeuner poétique Maison de la poésie / Ecole des Clôteaux

Lou Raoul





 





On ne connaît pas un Rémi Checchetto mais plusieurs. Si l’on se réfère à la musique joliment italienne de son patronyme on pourrait dire qu’il y a des Checchetti, naviguant entre l'écriture théâtrale et l'écriture poétique. Les deux s’inscrivent  dans un travail d’intériorisation, de poétisation du quotidien et des êtres auxquels il se confronte.

            Patiemment, il couche les mots sur le papier et ceux-ci sont mis debout par des metteurs en scène, des comédiens, des musiciens, des photographes, des danseurs, des marionnettistes, des plasticiens, des artistes de rue, des éditeurs… L’auteur fatigue volontiers ses valises et aime à travailler in situ. Il sillonne la France afin d’écrire des portraits d’habitants et de lieux. Il anime des ateliers d’écriture, fait des variations pour chacun d’eux dont il imagine la forme et les fictions. Il donne régulièrement des lectures performances de ses œuvres et a publié quelques vingt livres.

documents pédagogiques


1

janv-mars

Texte avec Mariette Navarro dans le cadre du Tonneau (Atelier d'Aran)

2

04/03/15

Carte Blanche Rémi Checchetto-Titi Robin Rennes Le Triangle

3

07/03/15

Rencontre documentalistes Morbihan
Maipo Rennes

4

09/03/15

Lecture Publique Rémi Checchetto Nada Sattouf Maipo Rennes

5

10/03/15

Rencontre ESPE Rennes ( ex IUFM )

6

24/03/15

Rencontre Lycée Elorn Landerneau

7

24/03/15

Rencontre Lycée Iroise Brest

8

24/03/15

Lecture médiathèque Saint Marc Brest

9

25/03/15

Rencontre classe élémentaire Brest

10

05/04/15

Atelier à l'Antre 2 Rennes

11

19/04/15

Rencontre Lycée du Rheu

12

20/04/15

Atelier Lecture Antre 2.Rennes

13

25/04/15

Lycée Chateaubriand Rennes

13 27/04/15 Lycée Jean Macé Rennes


Pour sa carte Blanche, Rémi Checchetto invite le guitariste Titi Robin. Titi Robin est musicien et compositeur. Il travaille depuis très longtemps à une musique se situant à la confluence des traditions tzigane, arabe et européenne. Jouant de la guitare, du oud, du buzuq, sa musique est un savant mélange de sonorités et de thèmes communs aux pourtours de la Méditerranée. Rémi Checchetto, qui écrit régulièrement pour des musiciens comme pour des metteurs en scène et comédiens, retrouvera là un compère.


Première partie de soirée

Projection des films réalisés dans le cadre du Tonneau, workshop autour de la poésie et du cinéma.
Des équipes de cinéastes de Rennes et sa région avaient 15 jours pour réaliser un court-métrage, faire une proposition cinématographique sur un texte inédit de Mariette Navarro et Rémi Checchetto. Projection de 6 films.

Evenement porté par l'Atelier d'Aran, Scénaroptik, Equinok et Oniric Vision, en partenariat avec La Maison de la poésie de Rennes.


Deuxième partie de soirée





 

Pour suivre la première partie de la résidence de Joël Bastard

 

Joël Bastard a aussi animé des stages de formation de bibliothécaires et d'enseignants


Samedi 19 mars

Clôture de la résidence de Joël BASTARD
en Bretagne Romantique

A Saint-Pierre-de-Plesguen

UNE CUISINE EN BRETAGNE
( Inédit à paraître aux éditions LANSKINE )

 

avec le pianiste
Michaël Stroudinsky


 

« À travers cette fragile image, cette icône suicidée, je cherche le point d’ajustement de l’écriture à la vie. Je cherche à comprendre ce que, par l’écriture, elle a sauvé de la vie et ce qui, de l’écriture, l’a sauvée elle aussi. Car je crois que Plath a été violemment, excessivement vivante, que de la vie elle a tout embrassé, mort incluse. Et aussi que l’écriture naît de ça : la sensation (effroi et éblouissement) d’un excès de la vie sur elle-même que la vie ne suffit pas à combler. »
Gwenaëlle Aubry


Prix Femina en 2009 pour son livre Personne, Gwenaëlle Aubry, en son écriture, cherche à faire paraître les failles, les césures, les instants de rupture. Ces moments d’une vie où bascule le cours des choses – glissements soudains  ou creusements silencieux et progressifs –, lorsque quelque chose se rompt, instants de jubilation ou d’effroi, le regard se fige sur la beauté du monde, ou bien sur sa laideur – souvent les deux étrangement mêlés. Il n’est pas étonnant, alors, que Gwenaëlle Aubry en soit venue à rencontrer l’écriture et la vie de Sylvia Plath : les mêmes ruptures, les mêmes entrelacs, et cette façon, également, d’inscrire les livres au plus intime de l’existence. Elle en a fait un texte, on y rencontre la poétesse américaine, son trop court destin, et son travail d’écriture. Un magnifique hommage dont les rythmes et la musicalité invitait à une lecture musicale.
Ils seront cinq, sur scène, à se souvenir de la vie de Sylvia Plath : Gwenaelle Aubry, la comédienne Léopoldine Hummel, la violoncelliste Maëva le Berre, le guitariste Théo Hakola et le pianiste Bastien Lallemand.




 

"ma mère ne les a pas maudits
lorsqu'ils ont détruit les maisons en rigolant
elle ne leur a pas crié dessus
lorsqu'ils ont mis le feu à ma balançoire
et dans le jardin de Hala
elle n'a pas hurlé
lorsqu'ils ont aligné mon père avec les voisins
et de leurs fusils ont fait jaillir les crayons
pour barbouiller toutes les têtes de rouge"

Fadwa Souleimane, A la pleine Lune, Le Soupirail


Fadwa Souleimane est une auteure syrienne, qui s'est ouvertement opposée au régime de Bachar-al-Assad, à l'occasion de la révolution syrienne de 2011-2012. Menacée par la dictature, elle a dû fuir pour se réfugier en France, à Paris. Elle y continue son combat pour la paix, par des interventions et par son écriture.
Son livre A la pleine Lune, publié chez les éditions du Soupirail et sélectionné cette année pour le Prix des Découvreurs, traite de la terrible réalité du peuple syrien de l'intérieur. De l'intérieur des frontières, certes, mais aussi et surtout de cette voix intérieure, bouleversée et bouleversante, qui tente de réunir les lambeaux de l'auteure découpés et éparpillés par l'horreur de la guerre civile. C'est avec ce chant intérieur, pacifiste, et dont la mélodie laisse entrevoir la lumière et l'espoir, que Fadwa Souleimane nous livre son regard d'exilée.


La Maison de la Poésie organise une tournée de Fadwa Suleimane en Bretagne:

-Collège Théodore Monod de Vern-sur-Seiche, 35

-Collège Kerzouar de Saint-Renan, 29

-Lycée Renan de Sainr-Brieuc, 22

-Collège Armand Brionne de Saint-Aubin-d'Aubigné,35

Lycée Professionnel des Métiers et de l'Habitat (La Champagne), Vitré, 35

-


Les différentes rencontres

du

Prix des Découvreurs 2016