Résidences - Maison de la poésie - Rennes

 

Résidence de printemps 2013

6 mai au 29 juin 2013

Déborah Heissler

 

 

 

Du 6 mai au 29 juin 2013, Deborah Heissler a été accueillie par la Maison de la Poésie de Rennes et Région Bretagne, a rencontré le public et des groupes scolaires et sociaux.

Résidant au bord du canal Saint-Martin, elle s'est consacrée à l'écriture d'un texte qui a été publié en 2014.

Plusieurs rencontres publiques ont été organisées à l'occasion de son séjour à Rennes.

 

Avec Déborah Heissler nous pénétrons dans un monde contemplatif de couleurs, de formes, de résonnances qui nous parviennent comme éteintes déjà.

La poète porte en elle l’ivresse attristée des mots.
Elle compose une partition musicale aux infinies variations : une musique du silence ouaté d’angoisse : « j’écoute ce qui se perd à l’amont du silence ».


Son poème est comme une encre méditative, un geste dédié au temps, à lumière, à l’infime : une quête de l’énigme. C’est un ralentissement, une dilatation du temps, un vide comblé de fleurs, d’arbres, de ciel autant qu’un resserrement de l’espace :
« en cingle d’horizon
ganté, comble et bleu
»


Chez elle, l’horizon n’est pas un espace d’attente, mais une limite, dans la pluie qui décolore les oiseaux ou dans le pli de la pierre.

Chaque fleur, chaque printemps est un éternel chuchotement du rien, la lumière qui vient, « c’est un jour fait de mille jours ».

Son écriture pense le temps comme un espace.

Le mot – comme l’encre - pousse à l’abandon de soi dans le temps du tracé, laisse le trait prendre possession du silence. « Chaque feuille, chaque herbe » : Déborah Heissler  n’embrasse pas la totalité du monde, elle le fragmente, le cerne, le guette, jusqu’au surgissement du mot.

Les doigts liés dans les ramures de ses maîtres en poésie (P. Jaccottet, A. Du Bouchet, Y. Bonnefoy), elle dialogue avec eux « la nuit sous la neige ».

La poésie ? « Le temps d’un battement de paupière. »


Claire Novack

 

 

Son programme de résidence :

 

 

 

Mercredi 15 mai 2013 à la Maison de la Poésie de Rennes et Région Bretagne

Lecture d'accueil de la résidente

Soirée bilingue Français/Anglais en compagnie du poète et traducteur Jacob Bromberg

 

S’il est une tâche particulièrement délicate qui incombe au traducteur, c’est sans aucun doute celle de la traduction du texte poétique où, dans le meilleur des cas, celui-ci devient une véritable « recréation » prosodique, métaphorique, des sources dans la langue de l’autre.


Pour vous accueillir et marquer ainsi sa venue à Rennes, Déborah Heissler a proposé à cette occasion de partager ces détours, glissements multiples – cette métamorphose – avec elle, autour d’une lecture-rencontre de deux recueils parus chez Cheyne éditeur – successivement Près d’eux, la nuit sous la neige (2005) et Comme un morceau de nuit, découpé dans son étoffe (rédigé pendant un séjour en Chine en 2008/09, puis publié l’année suivante en 2010) – dont elle a confié la traduction à Jacob Bromberg (qui a lu à cette occasion des extraits en anglais) et dont elle a lu elle-même des extraits en français.

 

Nul besoin de pratiquer l’anglais couramment pour goûter à cette rencontre. Il suffira, comme à un concert, de se laisser porter par la voix des deux poètes...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 28 mai 2013

Rencontre avec des élèves de la filière "Bois" du Lycée professionnel La Champagne de Vitré.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Venez découvrir sur le site du Collège Amand Brionne de Saint-Aubin d'Aubigné.

Les « belles choses » réalisées par les élèves de 4eC à partir du recueil de la poétesse Déborah Heissler : Comme un morceau de nuit découpé dans son étoffe.