Programme - Maison de la poésie - Rennes

 

© Lise Ishimwe et Asmath Photographie

 

Autrice et activiste féministe LGBT, Joëlle Sambi écrit et soulève des interrogations sur l'identité, la norme et l’appartenance. Elle est prise entre plusieurs langues et ses écrits en portent les traces. Elle habite la frontière et les étrangetés de sa langue mènent son écriture jusqu'à la poésie, dont elle publie fréquemment des textes sur son blog, Solola Bien. Son premier roman, Le Monde est gueule de chèvre, a été publié en 2007 aux éditions Biliki.

 

Jean D'Amérique est écrivain et slameur. Egalement animateur d’ateliers d’écriture et de slam, il contribue dans plusieurs revues littéraires et artistiques, dont IntranQu’îllités, dirigée par James Noël. Il a participé à de nombreuses performances poétiques en Haïti et en France. Il est l'auteur de Nul chemin dans la peau que saignante étreinte (Cheyne, Prix de la Vocation Poésie 2017) et de Petite fleur du ghetto (Atelier Jeudi Soir, Prix René Philoctète 2015 et sélection Prix Révélation de Poésie 2016 de la Société des Gens de Lettres).

 

Réservation obligatoire : 02 99 51 33 32

 

Gratuit

 

10 personnes par atelier

13 mars • 14h30 → 19h

ATELIERS D'ECRITURE

Maison de la Poésie de Rennes • 47 rue Armand Rébillon

Monstruosité et Paysage(s)

Dans le cadre du Printemps des Poètes, et à l'occasion de la venue exceptionnelle de Joëlle Sambi et Jean D'Amérique à la Maison de la Poésie de Rennes début mars, 2 ateliers d'écriture sont organisés sur la journée du 13 mars.

 

Acceptant ou déjouant le thème de la "Beauté", ces deux ateliers promettent une profonde incursion dans les territoires de la poésie.

14h30  → 16h30 : Atelier avec Joëlle Sambi

Thématique : La Monstruosité

 

« Le terme de « monstre » évoque d’emblée l’idée de laideur, le contraire de monstrueux étant « normal » mais aussi « beau ». Le monstre par son écart à la norme inspire une certaine la crainte. Seulement - et les temps actuels en sont la preuve - bien des monstres d'apparence ordinaire passent totalement inaperçus aux yeux de la grande majorité et peuvent donc exercer leur pouvoir en totale impunité. Si la limite entre monstre et non monstre peut être fragile et perméable, le bien et le mal ne se mélangent-ils pas ? Finalement, n'est-on pas toujours le monstre de quelqu'un ?

 

A travers cet atelier d'écriture, nous écrirons sur les apparences, celles qui font que l'on passe inaperçu ou pas. Nous inventerons des récits, croquerons des personnages extraordinaires dans leurs habits monstrueux et inversement. »

 

17h  → 19h : Atelier avec Jean D'Amérique

Thématique : Paysage(s)

 

« Le paysage est ce qui nous invite en dehors de nous-mêmes, ce qu’il nous est donné d’arpenter en ouvrant nos fenêtres, nos êtres. Champs d’herbes, collines, vallées d’arbres, cieux, fleuves, mers, chants d’oiseaux… mais aussi les bruits et les palais de béton qui inondent nos villes, ou encore les infinies contrées de l’Autre, tout ce en quoi s’abreuvent nos sens. Tant d’horizons où nous avons l’habitude de plonger notre regard, notre esprit.

 

Partant de la thématique Paysage(s), il s’agit d’explorer, par le prisme de la poésie, les paysages naturel, urbain et humain, en contant leurs éclats, leur beauté et leur part d’ombre. Ou, mieux, approcher ce qui en eux nous éveille d’une manière ou d’une autre. »

 

Téléchargez les dépliants papier en cliquant ici (PDF).