Accueil - Maison de la poésie - Rennes

 

© Mickael Owunna

 

Joëlle Sambi est née en 1979 à Bruxelles mais elle grandit à Kinshasa. Elle revient en Belgique pour ses études de journalisme à l'Université Libre de Bruxelles. Elle est l’auteure de plusieurs nouvelles dont Je ne Sais pas Rêver en 2003, Religion Ya Kitendi (Prix du Jeune Écrivain 2005, rééditée dans le volume Nouvelles du Congo, 2016). En 2008 paraît son premier roman, Le Monde est gueule de chèvre, pour lequel elle reçoit le Prix du jury “Gros Sel”.

 

Autrice et activiste féministe LGBT, Joëlle Sambi écrit et soulève des interrogations sur l'identité et la norme. Elle est prise entre plusieurs langues et ses écrits en portent les traces. Elle habite la frontière et les étrangetés de sa langue mènent son écriture jusqu'à la poésie et au slam. Elle est également la réalisatrice du documentaire P!nkshasa Diaspora, sur la diaspora LGBT en République Démocratique du Congo, et une des membres fondatrices du projet Congo Eza.

 

Elle poursuit actuellement sur son blog, Solola Bien, des travaux de poésie et de traductions de poétesses afro-américaines.

 

1 avril → 1 juin 2019

RÉSIDENCE

Maison de la Poésie de Rennes

Résidence de printemps

Du lundi 1er avril au samedi 1er juin 2019, retrouvez l'autrice Joëlle Sambi en résidence d'écriture à la Maison de la Poésie de Rennes et Région Bretagne.

Pour sa résidence de création, Joëlle Sambi a choisi de travailler sur deux thématiques mêlées : la monstruosité et l'humanité. Ses interventions auprès des différents publics qu'elle rencontrera lors de son temps passé à Rennes traiteront de ces sujets dans toute leur complexité et leur richesse.

 

Durant ses deux mois de résidence, plusieurs rencontres seront publiques :

 

Samedi 4 mai

Projection plein-air du documentaire Tongues Untied

 

Samedi 11 mai

Parcours sonore déambulatoire

 

Samedi 25 mai

Temps fort de la résidence